In a hole in the ground there lived a rabbit.

Sur la morne plaine de l’attente, tandis que se bousculent les relectures, s’achèvent les chroniques, se préparent les interviews, surgit…

Un lapin.

Il s’appelle Huxley et, loin des clichés toonesques, possède un pénis fonctionnel et un gros appétit pour l’aventure. Vous pourrez faire sa connaissance dès le numéro Zéro, au fil des quelques pages d’une bédé dont on ne sait pas encore où elle s’arrêtera, et c’est tant mieux.

Et c’est signé Mika Moon.

Prepare to enjoy. Or die.

Advertisements
Cette entrée a été publiée dans Revue. Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s